Test : A Plague Tale Innocence (Xbox One)

Test : A Plague Tale Innocence (Xbox One)

20 juin 2019 0 Par Papiche

Dans le jeu vidéo, nous avons souvent l’habitude d’entendre parler de triple A venant de studio Américain ou Japonais. En cette année 2019, un studio Français décide de faire face au grands de ce monde impitoyable. Véritable surprise, l’équipe de Asobo nous propose un jeu d’action-aventure sur fonds d’infiltration avec une histoire prête à nous bouleverser. Réussite ou échec ? Vous allez vite le découvrir dans ce test.

 

Un jeu qui n’est pas là pour plaisanter.

France, XIVème siècle. C’est un âge sombre, la peste est omniprésente et ravage des millions d’êtres vivants. A Plague Tale Innocence, nous raconte les mésaventures de la famille de Rune. Au manette d’Amicia et Hugo, le jeu nous mène dans leur fuite après le passage de l’inquisition qui tue tous sur son passage. Une lutte bien plus secrète est en jeu et notre héroïne, uniquement armée d’une fronde, va devoir y faire face sans avoir le choix.

L’ambiance est posée, et c’est une réussite totale ! Dès les premiers instants, nous découvrons un jeu maitrisé, graphiquement impressionnant. Les Français d’Asobo ne sont pas là pour rigoler, ils veulent nous transporter et c’est réussi. L’attention portée aux décors est là. L’époque choisie est parfaitement retranscrite et on peut voir les multiples horreurs qui s’en dégageait. La violence était chose commune, les mises à mort que se soit par arme ou via les rats ne sont pas faites pour tous les yeux. C’est un jeu sérieux qui est là pour éveiller des émotions en nous. On veut nous conter une histoire et nous la faire vivre pleinement !

 

Un gameplay au top et renouvelé !

L’intérêt d’un jeu est que manette en main le joueur doit s’amuser. Pour A Plague Tale, oui, nous prenons du plaisir. Le jeu est certes plutôt dirigiste dans sa conception, mais la où il fait la différence, c’est dans le renouvellement de son gameplay. La crainte dans le genre, c’est de devoir effectuer de l’infiltration et forcement des actions répétitives. En effet qui dit répétition dit ennui total et le plaisir de jeu qui disparait. Non, A Plague Tale réussi le défi et varie nos actions, vous n’aurez jamais la sensation de faire la même chose. Grâce à une narration réussie qui coupe le rythme du jeu, mais aussi la création d’objet, la rencontre avec d’autres protagonistes etc…

Le simple fait de manipuler une torche est assez oppressant. C’est l’un des critères les plus impressionnants. La manipulation de la lumière face aux hordes de rats, c’est bluffant ! Pour en revenir aux phases d’infiltration, on regrettera une IA parfois un peu simpliste dans sa façon d’agir. Mais notons qu’il faut tout de même être assez stratégique pour pouvoir éviter de se faire embrocher au bout d’une épée. Pas de barre de santé au programme, un seul coup vous sera fatal.

La présence d’énigmes est aussi une bonne chose. En effet lors de vos péripéties, vous ferez face par exemple à un gros mécanisme de défense contre le fléau. C’est brillant est vraiment bien mis en scène. Elles sont certes assez faciles à résoudre dans leurs ensemble mais elles ont le mérite d’exister.

 

Mais… c’est un coup de coeur !

Oui ! Disons le clairement, pour nous A Plague Tale Innocence est une totale réussite. Nous pourrions vous en dire plus tant il y a dire, mais se serai vous spoiler et ce n’est pas dans nos habitudes. Alors que rajouter ? Nous allons simplement vous dire que ce jeu est une réelle surprise parmi toutes les sorties de cette année 2019. Les amis bordelais de Asobo ont réussi un travail titanesque et nous ont transporté dans ce qu’ils ont voulu retranscrire.

Ce n’est certe pas le jeu de la génération mais il fait totalement le travail. Beaucoup pourrait dire que c’est parce que c’est un jeu qui vient de chez nous, oui ! Mais ce jeu a surtout réussi à nous surprendre et ce sans avoir une communication tonitruante. Il prouve que n’importe quel studio quel qu’il soit peut proposer un chef d’oeuvre même sans avoir de gros moyens mais tous simplement de la passion. Ajoutons à cela une VF très satisfaisante, avec le plaisir de pouvoir entendre Féodor Atkine en grand méchant (Jafar, le suprême leader Snoke, etc…).

Un grand bravo Asobo, et merci de nous avoir transporter avec A Plague Tale Innocence ! C’est un must-have.

 

Ou se le procurer :

A Plague Tale Innocence ici

Papiche

 

 

 

  • Scénario
  • Graphisme
  • Gameplay
  • Bande-son
4.3

Résumé

Les notes

Les points forts :

  • Des décors somptueux
  • Une VF de qualité
  • Un scénario de qualité
  • Son gameplay, sa narration

Les points faibles :

  • La caméra parfois mal gérée
  • Une I.A perfectible parfois