Test : Call of Duty Black Ops 4 (PS4)

Test : Call of Duty Black Ops 4 (PS4)

21 décembre 2018 0 Par Papiche

Tout juste un an après un épisode en période de guerre mondiale, la saga Call of Duty débarque avec un changement drastique. Adieu au mode solo ! Place au jeu totalement centré sur le multi-joueurs. Le risque est grand mais a le mérite de vouloir redonner ces lettres de noblesse à une licence culte du FPS. La question est donc simple, « Black ops 4 » est-il le renouveau tant attendu ? La réponse dans notre test !

 

Le mode multijoueur

 

Sûrement le mode de jeu le plus classique dans ce Call of. On reprend les mêmes bases que les précédents opus, en l’occurence Black ops 3. Parmi les différents choix de jeu nous pouvons trouver : Deathmatch, Hardpoint, Kill confirmed, et tant d’autres qui ne vous seront pas inconnus. Toutefois, signalons la présence de deux nouveaux modes : Control ( les équipes s’affrontent en devant capturer deux points sur la map. Il faut donc alterner entre attaque/défense) et Heist (mélange de capture de drapeaux. Ici un sac d’argent à extraire sans réapparition en cas de mort). Au niveau des maps, les structures restent simples, plutôt agréables à parcourir, mais assez basiques pour leurs visuels. Vous pouvez en compter 14 différentes avec dans le lot 4 issues d’anciens opus. La nostalgie est de mise mais peine parfois à satisfaire. Du côté des menus d’avant partie, nous les avons trouvé toujours aussi garnis, ce qui demande un gros temps d’adaptation afin de les comprendre.

 

 

Le mode Blackout

 

C’est le gros morceau de cet épisode sans contestation. Avec le ras-de-marée Fortnite et son concurrent Player unknow’s battlegrounds, Call of Duty Black ops 4 veut rentrer dans la course du « Battle Royal ». Proposant la map la plus grande jamais créée dans la série, le terrain de jeu est riche et varié. Même principe que pour le genre, vous vous retrouvez dans un avion avant d’être largué vers la position que vous souhaitez. Après votre chute, la recherche d’armes et d’équipements est obligatoire afin de pouvoir affronter les 99 autres adversaires. L’objectif principal étant d’être le dernier survivant dans cette guerre acharnée. Le mode de jeu est agréable et addictif à prendre en main. Vous pouvez choisir de partir en guerre en solo, duo ou bien en quatuors. Le menu de lancement est très simple et beaucoup moins brouillon que sur le multi. Le système de leveling est assez frustrant de par sa lenteur. Petit point négatif aussi au niveau de la personnalisation de votre avatar, qui reste basique et très peu modifiable à l’heure actuelle. Le marché noir permet de déverrouillé des bannières, des mouvements et autres objets de customisation pour votre gamertag, mais rien de bien intéressant.

On espère que différents contenus gratuits sortiront à l’avenir pour combler ce genre de défauts, qui certes, n’entachent pas le plaisir de jeu, mais peuvent créer une frustration auprès des joueurs qui souhaiteraient avoir leurs propres styles de personnages. On ignore aussi si une autre carte fera son apparition afin de ne pas trop se lasser de celle-ci. Notons la présence d’évènements spécifiques (ex : la période d’Halloween qui avait été lancée peu après la sortie du jeu) qui plairont aux joueurs. Du côté des graphismes, l’évolution n’est pas flagrante et l’on reste tout de même dans du « déjà vu » depuis bien des années, dommage. Côté gameplay : classique, bonne prise en main, un seul mot : efficace.

 

 

Le mode Zombie

 

Intégrée depuis plus de 10 ans maintenant, la lutte contre les zombies, est toujours d’actualité. Le principe est une fois de plus le même que par le passé, survivre à des vagues le plus longtemps possible. Quatre nouveau personnages apparaissent avec trois nouvelles cartes, dès le lancement du jeu.

Le mode nous propose une quête inédite scénarisée « Voyage of Despair », qui débute par un homme masqué, déclenchant une apocalypse sur le Titanic. Se retrouver dans cet immense navire est surprenant, un coté labyrinthique est présent avec de nombreux couloirs et des étages à vous en faire perdre la tête. Une autre map est disponible, beaucoup plus accessible et classique dans sa composition se nommant IX. Les antagonistes sont transportés en plein rêve, dans une arène de gladiateurs en tant que champion. Différents types de zombies sont de la partie avec des colosses et des créatures semblables à de gros scorpions.

Vous retrouverez aussi pour la troisième carte, nos vieux amis des précédents opus : Dempsey, Takeo, Nikolaï et Richtofen, dans la lutte contre le mal. Cette fois-ci, l’équipe se voit plongée sur l’île d’Alcatraz avec sa fameuse prison, dans des conditions parfois effrayantes. Il est utile de noter qu’une quatrième carte est disponible pour l’achat du Season pass (d’autres sont prévues dès l’année prochaine).

 

 

Ou se procurer le jeu :

Call of Duty Black Ops 4 ici

Call of Duty Black Ops 4 : Edition Mystery Box ici

Call of Duty Black Ops 4 : Pro Edition ici

 

Papiche

  • Multijoueurs
  • Blackout
  • Zombie
3.5

Résumé

Call of Duty Black ops 4 réussis son pari d’être un jeu totalement accessible sur le multijoueur en ligne. Le risque été immense par le fait d’écarter un vrai mode solo avec une histoire. Avec certes un multi compétitif qui n’a pas grandement évolué et qui ce repose sur ses acquis, bon nombre y joueront.

Le Battle royal Blackout est une réussite même si on en attend beaucoup dans son développement futur tant bien au niveau mécanique de jeu qu’au niveau des skins et autres récompenses a déverrouillé. Il y a encore fort a faire pour arriver à la hauteur de la concurrence qui est très bien installée et qui gratifie leurs fans via du contenu constant a ne plus savoir quoi en faire.

Le zombie est toujours au rendez-vous, il est plaisant comme à son habitude et l’on sent une maîtrise totale du genre. Attention tout de même au manque cruel de nouveauté et à la répétitivité qui peut en effrayer plus d’un !

La question est toute simple : est-ce que Activision compte intensifier le contenu de son jeu ou pas ? Réponse en 2019.

 

Points forts :

  • Le mode Blackout est une réussite
  • Mode zombie au top
  • Contenu multi intéressant
  • Menu simple et efficace

 

Points négatifs :

  • Absence de mode solo
  • Evolution graphique quasiment absente
  • Les récompenses en mode Blackout très légères
  • Ce repose trop sur ses acquis