Test: Devil May Cry 5 (PC)

Test: Devil May Cry 5 (PC)

12 mai 2019 0 Par SanHory

Après environ 11 ans d’attente pour connaître la suite des aventures de Dante et Nero, Capcom nous régale avec le tant attendu Devil May Cry 5.

Avec une première annonce le 10 juin 2018, Capcom nous a dévoilé Devil May Cry 5, et c’est seulement quelques mois plus tard (le 8 mars 2019) que ce jeu fait son apparition dans nos bibliothèques.

Devil May Cry (DMC) c’est quoi ?

Devil May Cry voit le jour avec son premier opus en 2001, à ce jour, on peut compter 6 opus en tout. DMC est un beat them all (jeu de combat qui consiste à tuer tous les monstres à l’écran) ; dans lequel on suit l’histoire de Dante, un chasseur de démons reconnaissable grâce à son épée et ses 2 pistolets. Dans ce jeu, on sera amené à parcourir différents niveaux, constitués la plupart, de la même manière : on suit un chemin avec des ennemis parsemés un peu partout et à la fin on affronte un boss.

Gameplay :

  • Dans DMC 5, on est amené à jouer 3 personnages différents. Chaque personnage a son lot de combos et d’animation propre à lui même. Au fil des niveaux et des heures de jeu, nos personnages évoluent grâce au système d’achat : dans chaque niveaux, on récupère un certain nombre de sphères rouge qui permettent d’acheter des compétences, des objets ou encore des sphères bleus/dorées/violettes qui ont chacune un effet différent.
  • Malgré la variété de gameplay que propose ce jeu, la prise en main est très simple car le schéma des attaques reste le même : Y/triangle pour les attaques au corps à corps, X/Carré pour les attaques à distance et B/Rond pour les attaques puissantes.
  • Au niveau du bestiaire, on retrouve des monstres que l’on découvre un par un au fil avec chacun une particularité ; quant aux boss aucun n’est identique. ils disposent chacun d’un panel d’attaque et d’animation différent, on ressent vraiment leur puissance de par leurs formes et leurs attaques.
  • Au niveau du temps de jeu, il faut environ une dizaine d’heures pour finir l’histoire la première fois en mode humain (facile). Après avoir fini le jeu une première fois, on peut recommencer dans un mode de difficultés plus haut en gardant toutes nos compétences, ce qui est très intéressant car même si on connais les niveaux, ils y a plus d’ennemis et on peut profiter à fond de nos compétences acquises dans la partie précédente.

Graphismes :

Pour cet opus Capcom a utilisé le même moteur graphique que pour Resident Evil 2, le RE engine ; ce principe rend le jeu globalement très joli, notamment au niveau des visages des personnages, des détails sur les monstres, les boss et les animations. On notera en revanche quelques textures un peu laissées à l’abandon mais qui ne se remarquent pas si l’on n’y fait pas attention.

Audio :

Pour l’audio c’est un quasi sans faute de la part de Capcom, des musiques bien dosées, travaillées et cohérentes avec le jeu, on retrouve même quelques musiques des anciens opus remixées. Les voix anglaises collent très bien aux personnages ; seul petit bémol, qui n’en est pas vraiment un, les sons lors des attaques deviennent répétitifs si on utilise plusieurs fois la même attaque de suite. Ce problème se règle quand on commence à prendre le jeu en main et que l’on utilise des attaques différentes pour réaliser des combos.

Remarques de la part d’un fan de la saga :

On note un ajout conséquent de combo et d’attaques par rapport à DMC 4. Le design des personnages est respecté et on remarque l’évolution des personnages qui a eu lieu entre le 4ème et le 5ème opus. On retrouve de nombreux clins d’œil aux anciens épisodes ainsi qu’à l’anime (qui est très bon même si peu connu).

Si le jeu vous plait, je vous conseille les anciens opus qui sont aussi très bon. L’ordre chronologique est DMC 3 → DMC 1 → DMC 2 → anime → DMC 4 → DMC 5.

ATTENTION RISQUE DE SPOILER

La seule déception est qu’il n’y a pas de mission 21 secrète où l’on peut jouer Dante et Vergil en même temps dans l’underworld à la manière de la mission 19 de DMC 3.

Le 1er Avril sort le mode Bloody Palace qui consiste à tuer de nombreux ennemis dans une arène qui devient de plus en plus difficile, le but est d’atteindre la dernière salle du Palace. SPECULATION : on espère avoir Vergil, Trish et Lady jouables à ce moment.

FIN DU RISQUE DE SPOILER

Le jeu est disponible sur PS4, XBOX One et PC pour environ 50€.

 

Je remercie Valk’wenhal de m’avoir aidé à écrire cet article en me donnant son avis sur le jeu et WCamicase Gaming de m’avoir permis de mettre un lien vers sa vidéo de la mission 19 de DMC 3.

 

SanHory

 

  • Gameplay
  • Graphismes
  • Audio
4.2

En conclusion

Capcom nous régale en ce début d’année avec ce jeu tant attendu qu’est Devil May Cry 5. Il saura faire plaisir aux fans de la saga et même à ceux ne connaissant pas le jeu (je ne connais pas vraiment l’histoire mais j’ai quand même été pris dedans sans aucun soucis.)

Points forts :

  • Gameplay dynamique
  • Histoire prenante
  • Quasiment tout l’audio au top
  • Visuellement très joli

Points faibles :

  • Quelques textures délaissé
  • Durée de vie courte si l’on a pas envie de refaire le jeu