Test : Dirt Rally 2.0 (One)

Test : Dirt Rally 2.0 (One)

1 mars 2019 0 Par Papiche

Après des épisodes n’ayant pas marqués les joueurs, Codemasters et Kochmedia tentent de redorer le blason de la licence Dirt Rally. On s’attendait à voir débarquer  Dirt Rally 5 mais, le développeur a pris la décision de l’appeler Dirt Rally 2.0 Est-ce le retour de la simulation, la vraie ? La réponse dans notre test !

La pur simulation

Dans le passé, la saga Dirt Rally se voulait plus « arcade ». Dès la première prise en main, on ressent les sensations de réalisme. Les voitures ont tendance à moins accrocher à la route. Le moteur physique du jeu a été perfectionné et c’est une réussite. Avec la possibilité d’utiliser un volant ou une manette, la maniabilité des véhicules est assez pointilleuse. Le jeu peut paraître plus dur. Les puristes du genre prendront tout de suite leurs marques. Les sensations de vitesse sont de la partie mais attention, les pertes de contrôle peuvent vite arriver.

La présence d’un copilote se veut ici obligatoire afin de pouvoir anticiper les virages. De ce fait, mieux vous préparer. Il est doublé par Stéphane Prévot, copilote de renommée Belge, très connu dans le sport automobile. Son travail est vraiment génial, précis, clair et surtout efficace.

 

La carrière classique, graphisme inégaux.

Avec un gameplay totalement maitrisé, il faut tout de même parler du mode principal : le mode carrière. Très basique dans son ensemble, vous créez votre pilote de la façon la plus sommaire. Très peu de scénario mais simplement un enchainement classique de courses. Le principe est de gagner les compétitions afin de remporter des crédits, qui vous permette de pouvoir acheter de nouveaux véhicules. La difficulté évolue au fur et à mesure que l’on avance, c’est un bon point.  Dirt Rally 2.0 détient la licence officielle du championnat du monde de rallycross mais, on regrettera le peu de circuits présents.

Concernant les graphismes du jeu, les voitures sont assez bien modélisées. Nous ne sommes pas au niveau des grandes licences tels que Forza ou bien Gran Turismo, mais le rendu est très agréable à l’oeil. En revanche du coté de l’ensemble, on est bien loin d’un jeu censé sortir en 2019. Il y a un certain manque de détails dans les textures. La 4K de la One X ne vous impressionnera pas plus que ça, dommage.

 

Où se le procurer :

Dirt Rally 2.0 ici

Dirt Rally 2.0 Edition deluxe ici

Papiche

 

  • Scénario
  • Graphisme
  • Gameplay
  • Bande-son
3

Résumé

En résumé, Dirt Rally 2.0 retrouve ses lettres de noblesse après tant d’années. Proposant un gameplay au top de la simulation, les puristes y passeront des heures. On regrettera un mode carrière assez simpliste dans sa composition. Nous sommes en droit de demander bien plus au niveau des graphismes. En 2019, nos consoles actuelles sont censés apporter bien plus.

Points forts :

  • Moteur physique au top
  • Vrai simulation
  • Nombre de véhicules

Points faibles : 

  • Carrière très classique
  • Nombre de circuit
  • Graphisme faible pour 2019