Test : Dungeons 3 (PS4)

Test : Dungeons 3 (PS4)

12 juillet 2020 0 Par Harley_JB2

Dans les jeux, tu joues toujours le héros, l’héroïne. Tu sauves le monde, tu bats les méchants. Et bien pas ici ! Ici, tu es le mal, tu fais le mal et tu boutes le bien hors de ton territoire !

Eh oui, c’est le but de Dungeons 3. Ici, tu joues Thalya qui vient de repasser du côté obscur au grand désarroi de son père adoptif Tanos. Pour avancer dans cette aventure, tu vas devoir en plus écouter un narrateur à l’humour spécial qui va t’accompagner et te critiquer dans tout ce que tu fais.

Double casquette.

Vous aurez deux choses à faire dans ce jeu, aménager votre Donjon en créant des salles spécifiques, en créant votre armée et en faisant vos recherches pour améliorer vos compétences et protéger votre antre et surtout le cœur du Donjon.

 

Mais vous allez aussi devoir emmener votre armée et votre héros dehors, dans le monde du bien afin de récupérer des points stratégiques que vous allez transformer en source de Malfaisance qui vous sera utile pour vos améliorations. Et bien sûr en plus de ça il faut réussir les différentes quêtes afin de nuire au bien et remporter le chapitre.

 

Malheureusement pour vous ce n’est pas de tout repos, car pendant que vous êtes dehors, il y a des ennemis qui entrent dans votre donjon, il ne faut donc pas oublier de le protéger pour que votre cœur reste intact sinon c’est le game-over.

Un humour très sympa et beaucoup de clins d’œils.

Je n’ai pas joué à Dungeons Keeper, mais ce qui m’a le plus marqué ici, c’est l’humour. Beaucoup le trouvent lourd, mais en ce qui me concerne je l’ai trouvé très sympa et les petits clins d’œil à la culture Geek aussi.

  • Grimly roi des nains
  • Far Away ( DLC Once Upon a time) Clin d’œil à Shrek 2

Et encore d’autres.

Un jeu de gestion comme un autre.

Le gros point faible des jeux de gestion, c’est bien sur le côté répétitif des missions. Et malheureusement, malgré le côté fun du jeu, on tombe vite dans une redondance familière de ce genre de jeu. Surtout qu’à chaque chapitre on recommence un Donjon. Création d’une cachette pour la horde, d’un poulailler, d’une armée, etc. À force on commence à se lasser malgré les missions.

Mon avis :

Je me suis pas mal éclatée sur le jeu, l’humour nous met dans l’ambiance et soyons honnête, jouer le mal, c’est top et ça change.

Côté graphisme, ce n’est pas mal aussi surtout les phases de transformation de terrain quand elles passent du bien au mal.

Malheureusement, comme à chaque fois quand je joue à un jeu de gestion, je commence à m’ennuyer au bout de quelques heures. Nous avons une durée de jeu quasi illimitée vu le nombre de DLC présent dans cette version, vous aurez donc de longues heures de jeux devant vous, mais attendez vous à tourner en rond au fil des chapitres.

 

 

Les plus :

  • Un graphisme agréable et changeant
  • Un humour très présent avec de nombreux clins d’oeil à l’univers Geek
  • On joue du côté du mal.
  • De nombreuses possibilités de création dans votre Donjon

Les moins :

  • Un scénario très cliché et peu détaillé
  • Un cercle répétitif trop rapide
  • Des ennemis important à battre sans challenge