Test : Fire Emblem Three Houses (Switch)

Test : Fire Emblem Three Houses (Switch)

4 novembre 2019 1 Par Papiche

Fire Emblem Three Houses

Genre : Tactical RPG

Sortie : 26 juillet 2019

Développeurs : Nintendo, Intelligent Systems, Koei Tecmo

Editeur : Nintendo

Distributeur : Nintendo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INFOS

Fire Emblem Three Houses est une nouvelle aventure pour la saga de RPG tactique de Nintendo, Fire Emblem. Le jeu prend place dans le monde de Foldan, un pays où la communauté de Seiros à le pouvoir. Participez à des champs de batailles et formez des liens avec d’autres personnages.

 

 

LE TEST

Réputé pour être des jeux aux scénarios denses, Fire Emblem est de retour dans un épisode au contenu conséquent. Vous incarnez un mercenaire du nom de Byleth (homme ou femme selon votre choix) fils de l’ancien capitaine de l’Ordre de Seiros. Lors de ses aventures en compagnie de son paternel, vous tombez sur un groupe de jeunes étudiants du monastère de Garreg Mach. Parmi eux se trouvent les futurs leaders des trois grandes familles du royaume de Fodlan. Après leur être venu en aide, l’Archevêque du monastère décide de vous proposer le poste de professeur afin d’enseigner l’art du combat et de la stratégie aux élèves.

C’est déjà à ce stade que l’on constate une nouveauté dans cet épisode, tout au long des chapitres, vous pouvez vous balader librement dans l’enceinte afin de discuter et bien évidemment enseigner. Ce n’est clairement pas une prouesse technique. Au niveau visuel et utilité, on s’aperçoit qu’il sert plus de HUB remplaçant un simple menu. On constate qu’au début il est très plaisant de parcourir les différents environnements, mais au fur et à mesure, l’aspect répétitif est omniprésent. Le lieu propose des activités annexes comme la pêche, cuisiner, manger ou même chanter dans une chorale, mais celle-ci reste tout de même rapidement lassant.

Alors oui ce n’est pas un ajout qui fait une très forte impression, mais la gestion de son côté est assez intéressante. En fonction des activités que vous faites, le groupe d’élèves que vous avez choisi de former parmi les 3 maisons évolue dans leurs capacités. Celles-ci coûtent des points d’action, il vous faut donc bien réfléchir à distribuer convenablement vos points afin d’améliorer votre affinité avec eux, mais aussi booster leurs performances sur-le-champ de bataille. Les élèves viendront vous demander des conseils sur leurs formations, ainsi ils augmenteront en grade et en spécialisation. Le but étant d’atteindre une note supérieure à A+ et donc être très efficace dans un domaine. Et c’est en cela que le jeu tire un grand atout ! En effet, vous pouvez apprendre à vos élèves une caractéristique qui est en totale opposition avec celle qu’il désire par exemple. Vous pouvez changer la voie d’un magicien et le transformer en véritable chevalier. Il faudra certes s’armer de patience, mais c’est possible. À vous de gérer tout cela via un planning chaque mois. Grâce à celui-ci, à vous de choisir avec les différentes options qui vous sont proposés : « Quartiers libres » (vous balader dans le Monastère), « Séminaire » (améliorer les compétences des élèves et les votre), « Batailles » (des combats) et « Se reposer ».

Venons en au point principal du jeu, les combats ! Adieu au triangle des armes des précédents épisodes. C’est une réussite, car cela enlève un aspect « pierre-papier-ciseaux » qui été assez ennuyeux stratégiquement. Ici, les combats sont plus complexes et le joueur doit plus réfléchir, car toutes ses actions auront des conséquences. Autre nouveauté, chaque unité dispose de sa propre escouade, ce qui permet de garder une certaine distance en situation de danger et aussi d’immobiliser son adversaire voir d’améliorer votre puissance. Le terrain a aussi son rôle à jouer. Par exemple, disposer une unité dans une forêt améliorera son esquive, une situation à ne pas négliger et qui peut s’avérer très utile en cas de nombreux ennemis. Les cartes sont grandes et variées ! L’arrivée d’un nouveau type d’ennemie est très intéressante, des monstres qui prennent place sur quatre ou six cases et qui font office de boss. Les affrontements sont délicats et dangereux, il faut faire preuve de stratégie afin d’en venir à bout. En effet, ils disposent de plusieurs barres de vie et de bouclier leur permettant d’être résistant aux attaques. Tous ces ajouts sont excitants et procurent au jeu une bouffée d’air frais.

La durée de vie du jeu est immense. On vous propose 3 scénarios avec à peu près 80 h pour chacun. Si vous devez le parcourir dans sa totalité, vous aurez de quoi faire ! Certes, ce n’est pas une vitrine au niveau des graphismes avec son choix de couleurs assez ternes et un design assez sobre, la série nous a habituées à beaucoup mieux. Mais en soi, l’histoire est si prenante que vous ferez face à énormément de rebondissements, marque de fabrique des Fire Emblem.

Fire Emblem reste une valeur sûre dans le jeu tactical RPG encore à ce jour et il est difficile de ne pas le classer dans les très grands jeux. Nintendo nous prouve une fois de plus qu’ils maîtrisent leurs licences à la perfection sans avoir besoin de nous éblouir visuellement parlant.

Ou se le procurer :

Fire Emblem Three Houses ici

Fire Emblem Three Houses Collector ici

 

 

 

 

 

  • Scénario
  • Graphisme
  • Gameplay
  • Bande-son
4

Les notes

Les points forts :

  • Les libertés de choix de voie pour vos unités
  • L’histoire
  • Les ajouts au gameplay
  • Les musiques, l’ambiance
  • Durée de vie

 

Les points faibles :

  • Graphismes un peu décevant
  • Le « Hub » Monastère
  • Fonctionnalités en ligne limitées