Test : Ori and the Will of the Wisps (One X)

Test : Ori and the Will of the Wisps (One X)

26 mars 2020 1 Par Papiche

Ori and the Will of the Wisps

Sortie : 11 mars 2020

Genre : Plate-Forme

Développeur : Moon Studio

Editeur : Microsoft

 

 

 

 

 

 

 

 

INFOS

Ori and the Will of the Wisps est la suite du titre originel de Moon Studio : Ori and the Blind Forest. Le fameux personnage accompagné de ses précieux alliés repart à l’aventure pour de nouvelles heures d’émerveillement et de dangers.

LE TEST 

Après des années d’attente, le second volet des aventures du petit esprit de lumière Ori montre le bout de son nez. Tout comme son prédécesseur, ce nouvel épisode ce nomme Ori and the Will of the Wisps. Il n’est pas là pour rire ! Il veut nous en mettre plein les yeux et nous conter une histoire pour les grands enfants que nous sommes.

Dès les premiers instants, plusieurs éléments nous sautent au visage et nous scotchent littéralement à l’écran. Pour commencer, la direction artistique est tout bonnement à couper le souffle. Le titre n’est pas là pour faire la fine bouche et il nous prouve que oui, une exclusivité Xbox peut aussi en avoir sous la manche ! Cette 2D avec parfois un mélange en 3D, cette colorimétrie si particulière et surtout ces paysages d’une splendeur hallucinante vont forcément bouleverser votre cœur de joueur. Mais ce n’est pas tout ! Des le menu principal nous retrouvons un des gros point fort du premier épisode : les musiques. Son ost est une véritable madeleine de Proust pour les oreilles. Aucune piste ne m’a semblé en dessous d’une autre, alors oui il y a bien sûr des titres plus marquants, mais vous l’aurez compris, le coup de cœur est total. Le jeu prend le temps de poser ces bases avec un tutoriel qui n’est pas du tout ennuyeux, car il nous montre l’évolution du nouveau venu parmi la petite bande d’Ori, le jeune hibou Kun. Ce nouvel allié proposera des phases de jeu en sa compagnie même si elles sont assez rares et courtes. Sans trop rentrer en détail sur l’histoire, vous découvrirez une fois de plus que dans le monde de ce petit esprit lumineux, l’aspect qui se dégage le plus est que tout semble mignon, mais qu’en vérité des parts bien sombres en ressortiront pour vous surprendre. Le conte peut vite devenir un cauchemar.

Côté manette, le jeu fait un quasi-sans-faute, c’est simple à prendre en main et donc efficace. Avec sa quête principale et sa multitude d’annexes, notre personnage se verra octroyer des capacités qui amèneront divers techniques à utiliser. Il est étonnant de voir malgré le grand nombre de pouvoirs que plus vous avancerez, plus vous débloquerez des situations qui était parfois bloqué lors de vos précédents passages. Mais ce n’est pas tout ! Vous gagnez bien sûr en force en énergie et surtout vos déplacements en eux même se voient carrément simplifiés. Enchaîner les techniques avec les décors et donc la rapidité d’Ori vous procurera une grande satisfaction. Lors des combats contre les ennemies que vous croisez, vous aurez ici aussi au choix des armes allant de la lame lumineuse au marteau par exemple, ou bien carrément un arc lumineux. À vous de choisir ce qui vous convient le mieux afin de les terrasser sans trop de soucis. Mais attention, certains boss seront de la partie, leurs mises en scène sont superbes même si parfois j’ai trouvé ces affrontements beaucoup trop brouillons. Trop de lumière à l’écran, il m’arrivait même de ne plus savoir ou été Ori ! Si je devais relever un autre point qui m’a un peu refroidi dans mon aventure, ce sont les bugs. J’ai fait face à du popping, du freezing, un menu pause qui ne répondait plus et même rentrer à l’intérieur d’un décor. Ce petit problème d’optimisation m’a vraiment surpris, surtout pour une telle exclusivité qui peut redorer le blason de Microsoft en peine sur cette génération de machine ! La Xbox One X n’est pas censée être la console la plus puissante à l’heure actuelle ?

Si je devais résumer mon avis sur cet Ori, je dirais qu’il est un coup de cœur pour cette année 2020. Malgré ces petits soucis techniques qui seront probablement résolus avec des patchs, j’ai passé de très bons moments ! C’est un réel plaisir d’y jouer, et soyons honnête, une sensation de peine m’est venue en le finissant, c’est vous dire. J’ai adoré, car toutes les possibilités qui nous sont offertes sont incroyables pour un jeu en 2 D. J’aurais pu vous donner plus de détails sur le contenu du jeu bien sûr, mais c’est à vous de découvrir ce qu’il propose et vous ne serez sûrement pas déçu ! Si vous recherchez une fresque poétique avec une ambiance et des décors à couper le souffle, vous n’avez plus qu’à passer le cap.

Ori and the Will of the Wisps est disponible aussi sur le Gamepass de Microsoft !

Papiche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Scénario
  • Gameplay
  • Graphisme
  • Bande-son
4.5

Les notes

Les points forts :

  • Direction artistique de dingue !
  • Gameplay évolutif et jouissif
  • Musiques somptueuses
  • Présence de boss

 

Les points faibles :

  • Les bugs !
  • Parfois des combats trop brouillon
  • Quêtes annexes (remplissage ?)