Test : Shenmue III (PS4)

Test : Shenmue III (PS4)

11 décembre 2019 1 Par Papiche

Shenmue III

Sortie : 19 novembre 2019

Genre : Aventure, Combat

Développeur : Ys Net

Editeur : Deep Silver

Distributeur : Koch Media France

 

 

 

 

 

 

INFOS

Shenmue III est la suite directe de la franchise créée par Yu Suzuki. Ryo Hazuki parcourt la Chine à la recherche de l’assassin de son père en compagnie de Shenhua, un nouveau compagnon de voyage. Action RPG emprunt de mystère dans un monde ouvert, telle est la promesse de cet opus.

LE TEST

Après tant d’années à attendre une suite à Shenmue II, il est enfin temps de vous parler de cette nouvelle aventure. La déception est immense autant le dire tout de suite. Pour résumer la situation de façon courte et claire, vous commencez le jeu à l’endroit exact ou le second épisode nous avait laissés. Bienvenue au village de Bailu, votre objectif est de retrouver le père de Shenhua et c’est tout ! Voilà l’histoire de ce troisième opus n’en attendez pas plus. On été en droit de demander une réelle avancé dans son déroulement. Eh bien non ! Ne cherchez pas à conclure votre épopée qui a débuté sur Dreamcast, ce ne sera pas le cas (même si cela avait été annoncé avant la sortie). Shenmue III vous laissera un goût amer, comme une impression de n’exister en ne vous apportant en conclusion pas grand-chose. Comment peut-on nous donner ceci après tant d’années ? À l’heure ou j’écris ces lignes, je ne comprends toujours pas les ambitions de Yu Suzuki.

Graphiquement parlant, certains environnements dans le village par exemple sont vraiment très agréables à l’œil même si nous sommes loin d’un triple A. Les personnages n’ont certes aucune expression faciale, mais ce n’est pas dérangeant dans l’ensemble. Les mouvements sont assez rigides, mais l’effet Shenmue reste présent et la nostalgie fonctionne bien. Les dialogues sont fades à souhait et les sous-titres ne sont clairement pas positifs. La présence des QTE comme à l’époque est un bon point, car il nous rappelle nos vieilles aventures sur la console de Sega. Au niveau des designs des personnages, certains sont réussis, mais d’autres sont tous simplement ignobles, voire à mourir de rire. Passer des heures dans un village à la recherche de brigands aux allures pseudo Ken le survivant, c’est ennuyeux.

Le système de combat aurai pu être plus travaillé, c’est une déception ! Les animations ne sont pas horribles certes, mais la caméra n’est pas bonne. Les coups manque tellement d’impact, à comparer au premier épisode qui ont 18 ans d’âge, l’évolution n’a rien d’extraordinaire. Ce n’était pas le point fort des précédents, mais avec les moyens de nos jours, nous sommes en droit, d’en attendre beaucoup plus. Un système d’endurance a été mis en place sur cet opus, et mon Dieu, j’ai détesté. Ce que j’adorais dans Shenmue 1, c’était cette sensation de liberté, le fait d’être libre de faire ce que je voulais sans avoir une contrainte physique sur mon personnage. Oui, votre énergie baisse lors de vos déplacements. Oui, il faut vous nourrir pour la rétablir. C’est inutile et c’est désagréable ! Cela a été mis en place afin de ralentir notre progression, nous freiner dans l’histoire, voilà comment je le vois. De même pour les entraînements aux Kung-Fu qui ne sont pas tous ignobles en soit, mais effectuer la pose du cavalier une trentaine de fois et vous allez commencer à bailler. Ne parlons pas des mini-jeux qui sont d’une nullité affligeante ! Tous sans exception ! On remet la palme d’or du ridicule à la pêche qui est une immondice.

Je n’ai pas réussi à retrouver cette sensation présente lors du premier épisode, je me suis senti plus cloisonné dans les environnements c’est dire. Les téléportations chez Shenhua, les paroles de celle-ci tous les matins avant votre départ, alors qu’elle venait de vous saluer avant cela. Je suis certes très dur dans mes mots et j’ai horreur de détruire un jeu de cette façon. Mais force est de constater que ces ancêtres resteront à jamais dans mon cœur et que j’aurai vite fait d’oublier celui-ci. J’en attendais un peu trop de sa part et ma déception est immense en tant que fan. Dernier constat qui m’a mis hors de moi, le combat final, une vaste blague ! Je vous propose de poser votre manette et de ne toucher à aucun bouton, la magie se fera tout seule.

Pour ma conclusion, je suis tellement déçu de constater qu’un homme comme Yu Suzuki qui a du talent ne soit pas arrivé à nous proposer un jeu de qualité. L’aspect financier n’a strictement rien à voir dans cela, car signalons-le, des studios avec un nombre ridicule et avec peu de moyens arrivent de nos jours à nous sortir de véritables pépites.

Ou se le procurer :

Shenmue III ici

Shenmue III collector’s edition ici

 

Papiche

 

  • Scénario
  • Gameplay
  • Graphisme
  • Bande-son
2

Les notes

Les points forts :

  • L’ambiance Shenmue
  • Une nostalgie à des rares moments
  • Le village meilleur zone du jeu

 

Les points faibles :

  • L’histoire qui n’avance pas plus
  • Les combats sans impact
  • Objectifs répétitifs
  • Mini-jeux sans goûts
  • L’endurance et l’aspect financier
  • Dépassé techniquement