Test : Shut-Eye (Switch)

Test : Shut-Eye (Switch)

2 octobre 2019 2 Par Harley_JB2

 

Qui se souvient de ses nuits quand il était enfant? Le bruit du sol qui craque, un jouet qui s’allume ou l’ombre des branches d’arbre sur son mur ?
Nous sommes tous d’accord pour dire que quand on est gosse on s’imagine beaucoup de choses, et bien ce jeu vous plonge dans ce genre d’ambiance. Vous êtes dans la tête d’une petite fille seule chez elle car ses parents sont partis sept jours (bravo papa maman).
Chaque nuit vous vous réveillez toujours un peu plus tôt et vous allez devoir garder votre niveau d’anxiété au plus bas. Si vous atteignez le niveau cent de stress, vous avez perdu et vous recommencez la nuit. Le but est de survivre jusqu’à sept heures du matin, mais votre anxiété n’est pas le seul soucis, votre imagination vous joue des tours et certains jouets ont bien envie de vous faire mourir de peur, pour les faire partir, votre arme ultime sera…une boîte à musique !

 

 

Deuxième arme, une lampe de poche qui fera baisser votre anxiété, mais attention, elle consomme beaucoup et vous allez devoir abandonner votre lit pour trouver des piles. Pour cela vous n’utiliserez que les directions haut, bas et droite de votre flèche directionnelle.

 

 

L’histoire et le gameplay sont très simple. L’ambiance n’est pas trop mal non plus surtout que ce qui fait le plus peur ce ne sont pas les jouets, mais le temps que met la petite fille à explorer le chemin pour trouver les piles, car quand la lumière se coupe, le stress de la miss grimpe en flèche.
J’ai fait ce jeu sur Switch et je l’ai eu pour la modique somme de 0,99 cts alors autant vous dire que vu le prix je ne suis pas trop déçu, j’ai passé une bonne heure à rager et à chasser des piles. Alors oui il est redondant, oui il n’est pas foufou, mais niveau graphisme il n’est pas trop mal.  Je n’ai pas subi de bug et les jouets m’ont parfois bien agacés. Pour le prix, ce jeu fait le café et fait passer le temps.
Compter environ une heure de jeu, voir plus si vous gérez mal vos piles et vos choix de mouvement.
Je suis quand même assez déçu de la fin. Car une fois la septième nuit passée, aucune cinématique ou texte de fin pour nous expliquer le pourquoi du comment…juste un «bravo vous avez survécu sept jours» et hop, retour à l’écran d’accueil.

 

Voilà pour mon avis. A bientôt et bon jeu à tous.

 

Harley_JB2