Test : Snowrunner (PS4)

Test : Snowrunner (PS4)

31 mai 2020 0 Par Papiche

Snowrunner 

Sortie : 28 avril 2020

Genres : Course, Simulation

Développeur : Focus Home Interactive

Editeur : Saber Interactive

 

 

 

 

 

 

 

 

INFOS

SnowRunner est un jeu de conduite d’engins tout-terrain dans des conditions extrêmes. Vous pourrez y utiliser un des 40 véhicules personnalisables, pour prendre la route et accomplir des missions où le risque de se retrouver coincé est constant…

 

LE TEST

Après un Mudrunner de qualité, mais non défauts, Focus Home s’est décidé à nous sortir Snowrunner, sa nouvelle simulation de gros camion. Au menu, des livraisons extrêmes qui vont vous prendre beaucoup de temps et parfois peut-être mettre vos nerfs à vif. Au niveau des lieux, vous constaterez un gros changement par rapport à son prédécesseur. En effet ici, on retrouve 3 régions distinctes : Michigan, Alaska et Taïmyr. Ces trois maps sont séparées en plusieurs petites zones, avec chacune leurs atouts et leurs contraintes. Le jeu possède 40 véhicules avec quelques un de grandes marques (licence officielle).

Des la partie lancée, le premier constat est flagrant. Le jeu est vraiment beau pour une simulation du genre, les détails apportés aux paysages environnants vont vous mettre tout de suite dans l’ambiance. Les routes sont toutes différentes, en bon état, craquelées, sale ou bien envahi par de la boue ou les eaux. Le tutoriel est assez simple et il permet de bien comprendre les mécaniques de gameplay, essentiel pour comprendre la manipulation de votre véhicule et donc son fonctionnement. Le hub à l’écran n’est pas trop gênant et plutôt intuitif dans sa conception. Il faudra tout de même faire attention aux personnes qui ne sont pas habituées du genre, les premières heures de jeu peuvent être un poil ardu. Le comportement de votre véhicule varie énormément en fonction de la situation dans lequel vous vous trouvez, que ce soit sur un terrain boueux ou même en ayant une remorque de cargaison bien remplie. En effet, c’est l’un des gros points forts de ce style de jeu. Le réalisme est parfois impressionnant, tracter une remorque avec un vrai poids lourd demande une concentration et une dextérité de haut niveau, car même en nous croyant tirés d’affaire, nous ne sommes jamais loin d’une chute. Un simple rocher sur votre chemin peut vite faire tourner votre mission au drame ! Perdre une cargaison peut clairement vous forcez à recommencer du début et ainsi refaire une route assez longue et intense. Alors oui vous pouvez vous aider du treuil qui peut vous sortir de situation cocasse, mais une fois votre camion sur le toit, celui-ci ne vous sera d’aucune utilité, a moins de le dépanner via un autre véhicule.

Attention tout de même à ne pas vous laisser envoûter par la peur de chuter uniquement ! Snowrunner peut être bien plus impitoyable via son système de dégât. Une conduite trop abrupte va mettre en mal différentes pièces de votre camion. Elles sont séparées en 5 points : les roues, le réservoir, le moteur, la boîte à vitesse et les suspensions. Une fois l’un de ces points à zéro, c’est la panne assurée ! Autre point à bien surveiller, c’est bien évidemment votre réserve d’essence, qui une fois à sec va littéralement vous faire couler des litres de larmes. Pour pallier à ces contraintes, certaines zones détiennent des garages pour y stocker vos véhicules, en acheter, en vendre et bien sûr effectuer des réparations (gratuites). On peut aussi retrouver des stations essence pour faire le plein (gratuitement) et ainsi reprendre notre route de façon plus sereine.

Même si le jeu offre des possibilités vraiment sympathiques, il possède tout de même des points beaucoup plus sombres. Le menu de navigation et le fonctionnement du garage sont parfois un casse-tête sans nom. Lors de vos parties en réseaux avec des amis, il faut systématiquement penser à conserver vos véhicules hors de votre garage en partie solo simplement en appuyant sur carré, et ainsi pouvoir les utiliser sur la partie d’un autre. À l’heure où ces lignes sont écrites, aucune explication ne peut être apportée sur ce système. Ajoutons à cela des véhicules qui ont totalement disparu en effectuant cette manipulation. De ce fait, impossible de le retrouver aussi bien en solo quand multijoueur. Est-il perdu dans les méandres des serveurs ? C’est le gros point négatif de snowrunner, les multiples bugs auxquels vous aurez affaire. Que se soit collision incompréhensible, terrain qui s’enfonce sans aucune raison, chute sous le décor, mur invisible, véhicule qui se dédouble, quêtes annexes impossibles à finir ou tout bonnement un crash du jeu via un écran noir ou une erreur, vous l’aurez compris la liste est très longue (en tout cas sur console). Cela gâche énormément l’expérience de jeu, et tout recommencer à cause d’un bug est une réelle frustration et ne fait pas du bien sur l’envie de jouer. Malgré un premier patch sorti, il reste beaucoup de travail à effectuer. Mais au vu du prix de vente, nul doute que certains vont gronder, et il y a de quoi.

Snowrunner accueillera via une prochaine mise à jour les mods, autant vous dire qu’il vaudrait mieux d’abord corriger la totalité des problèmes avant de lancer ceci. Je ne pense pas que cela ferait du bien au jeu à l’heure actuelle. Mis à part ces petits détails qui font grimacer, le jeu est vraiment plaisant et procure de bonnes sensations manette en main. Nul doute qu’il trouvera son public et vu sa durée de jeu dantesque, vous aurez de quoi faire pendant un très long moment. Croisons les doigts que tout ceci soit corrigé au plus vite afin de pouvoir profiter pleinement du potentiel du jeu de Focus Home.

Papiche

 

 

 

 

 

 

 

  • Gameplay
  • Graphisme
  • Bande-son
3.5

Les notes

Les points forts :

  • Une excellente simulation
  • Durée de vie conséquente
  • Nombre de véhicule
  • Parfois exigeant
  • Jouable en multijoueur

 

Les points faibles :

  • Un nombre impressionant de bugs
  • On se perd parfois dans les menus
  • Manque de vie
  • Caméra parfois un peu folle