Test : Star Wars – Jedi Fallen Order (PS4)

Test : Star Wars – Jedi Fallen Order (PS4)

2 janvier 2020 1 Par Salocin

Respawn l’a finalement fait. Il a fallu six ans, deux jeux Battlefront ayant échoué et plusieurs annulations très médiatisées, mais Jedi : Fallen Order a bien réussi l’accord EA Star Wars.

C’est le jeu Star Wars que je cherchais depuis Le pouvoir de la Force !

Jedi : Fallen Order est en réalité la somme d’une demi-douzaine d’inspirations de jeux : l’action d’un Uncharted, la conception de niveau fermée de Tomb Raider, les chemins sinueux et le combat d’un Dark Souls ou Sekiro.

Fallen Order ne déguise pas ses influences et qui s’en soucie ? Il fait un sacré travail en combinant ces parties disparates.

 

 

L’EXPLORATION :

Pour moi, l’un des points forts du jeu est l’exploration. Il existe quatre planètes principales dans Jedi : Fallen Order : Bogano, Kashyyk, Dathomir et Zeffo. Et bien que l’histoire soit beaucoup plus linéaire qu’elle ne le laisse croire, les planètes sont tout sauf cela. Elles sont parsemées de secrets, d’objets de collection cachés, de raccourcis, et bien d’autre chose à collecter (mais je vous laisse le soin de le découvrir).

Bref l’exploration est très récompensée dans ce jeu !

Jedi : Fallen Order a quelque chose d’addictif à « résoudre » un environnement, à regarder la carte (en 3D !) pour remarquer une porte que vous n’avez pas encore franchie, un chemin inexploré.

Non pas qu’il n’y ait pas de faux pas. Fallen Order s’abstient de tout système de voyage rapide, une nouveauté de nos jours — et que j’ai appréciée, jusqu’à ce que j’arrive à la fin du jeu. Il n’y a tout simplement pas assez de raccourcis sur certaines planètes pour compenser les 10 à 15 minutes passées à traverser les endroits que vous avez déjà visités.

J’ai vraiment adoré découvrir chaque nouvelle planète. Cela s’est avéré extrêmement satisfaisant, découvrant lentement des parties de la carte, traversant un environnement pendant une demi-heure seulement pour rager de l’autre côté et me dire « Oh p*** ! C’est la porte verrouillée que j’ai vue plus tôt ! »

 

LES COMBATS :

Les combats sont la principale force du jeu. Ils sont techniques et exigeants. Ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas foncer dans le tas et que vous serez condamné à faire roulade-attaque-roulade-attaque systématiquement, mais simplement que vous devez rester prudent face à chaque adversaire.

Au fur et à mesure, les compétences s’ajoutent au gameplay au sabre, ce qui diversifie les combats qui deviennent jouissifs tout en restant très complexes et techniques, même en difficulté normale.

 

 

LA PERSONNALISATION :

Ratée sur certains points et irréprochable sur d’autres, la personnalisation reste inégale. Les cosmétiques de la tenue sont par exemple très anecdotiques. Il s’agit en fait simplement de couleurs pour la combi ou pour le poncho de Cal, ou encore pour son droïde et le vaisseau.

En revanche, la personnalisation du sabre est idéale. Chaque pièce du sabre laser peut être modifiée ! Ce genre de soucis du détail propulse selon moi ce Star Wars sur le haut du podium des jeux d’action/aventure de la saga tant le concept est minutieux.

 

LE SCENARIO :

Sans être incroyable, le scénario reste efficace dans son concept. Cependant, c’est dans son traitement qu’il devient absolument génial tant les mises en scène sont maîtrisées.

Sans trop en dire sur l’histoire nous incarnons Cal, un padawan ayant survécu à l’ordre 66. Nous nous situons donc quelques années après l’épisode 3 et avant l’épisode 4.

Cal est un survivant qui doit sans cesse faire profil bas afin de ne pas dévoiler qui il est vraiment pour ne pas se faire tuer par l’Empire.

 

LE GAMEPLAY :

Le jeu offre de superbes sensations de gameplay et une bande-son magistrale qui y participe, autant dans ses musiques que dans son ambiance sonore et les sons des armes. La sensation du sabre laser qui se dégaine dans la main du héros est sensationnelle, en particulier quand vous avez un adversaire possédant aussi un sabre laser.

Renvoyer des tirs de blaster est jouissif et technique, il faut rester concentrer pour n’en laisser passer aucun car un impact de blaster peut s’avérer très punitif.

Les sons des droïdes, des stormtroopers, des vaisseaux, etc. sont impeccables pour la saga, rien à redire. Même les musiques sont fidèles.

Pour finir sur quelques derniers points, le bestiaire est super varié, avec un guide dans le menu du jeu très sympathique.

L’aspect Dark Souls peut être apprécié comme détesté. Personnellement j’apprécie l’idée, mais ça ne ternit pas l’expérience de jeu. Le mode de difficulté pouvant être modulable selon vos envies allant d’une difficulté très simple afin de profiter pleinement de l’histoire jusqu’à une difficulté extrême où la moindre erreur est fatale. Le tout modifiable en cours de jeu. Le jeu réserve son lot de surprises au joueur que je vous laisse découvrir in-game.

 

LES BUGS :

Quelques petits bugs à relever de temps en temps sur la PS4 Fat : des ralentissements, parfois des textures qui mettent le temps à arriver, quelques petits sauts capricieux ou bien encore Cal qui traverse le sol.. Mais rien de bien grave au vu du gameplay !

Et surtout de nombreux bugs ont déjà été corrigés via une mise à jour.

 

Conclusion :

Jedi : Fallen Order est un type de jeu qui ne se fait plus très souvent de nos jours, en particulier chez EA. J’espère que cela changera, car c’est vraiment rafraîchissant.

J’ai bu Jedi Fallen Order comme si c’était les dernières gouttes d’eau sur Tatooine.

J’espère que Fallen Order aura suffisamment de succès pour que d’autres jeux solos Star Wars de ce genre puissent voir le jour.

À essayer sans modération pour les amoureux de Star Wars et/ou de défis niveau gameplay !

 

Dark Sal0cin