Test : The Dark Pictures Man of Medan (PS4)

Test : The Dark Pictures Man of Medan (PS4)

31 octobre 2019 1 Par Harley_JB2

Août 2015

Je découvre Until Dawn, une bande de jeunes qui ont la brillante idée un an après une tragédie, de débarquer ensemble pour se revoir et passer un bon week-end dans un chalet isolé de tout.

Vous vous doutez bien que rien ne va aller et que les morts vont (ou pas) s’entasser. Grande fan de Scream, Halloween, souviens toi l’été dernier et d’autres films avec des tueurs en série, je me suis vite fait prendre par l’ambiance de ce jeu. N’ayant pas de VR, je n’ai pas pu jouer au spin of Until dawn : Rush of Blood, ni au préquel The Inpatient.

Lorsque Man of Medan est sorti au mois d’août dernier, je me suis empressé de le prendre.

Je vais bien entendu éviter les spoils ce qui donnera moins de profondeur sur mon avis, mais j’ai quand même pas mal de chose à dire.

Un début de jeu peu enthousiasmant.

Vous débutez le jeu sans trop comprendre ce qui se passe, l’intro est en fait le prologue du jeu qui heureusement ne dure pas longtemps. Nous avons quelques jumpscare pour nous faire frissonner, mais en ce qui me concerne, si ce passage n’existait pas cela ne serait pas une grande perte (vous comprendrez l’histoire grâce aux documents à trouver dans le jeu).

Après le chalet isolé, partons sur un bateau abandonné

Tout comme dans Until Dawn, tout est là pour vous faire comprendre que personne ne viendra vous sauver. Vous pouvez hurler, personne ne vous entendra en pleine mer. Vous jouez à tour de rôle cinq personnages, chacun ayant ses propres traits de caractères et ses affinités avec les autres que vous allez faire évoluer en fonction de vos choix.

Nous avons :

  • Julia : Gosse de riches qui aime l’aventure et la plongée. Petite amie d’Alex (sa relation avec lui va changer au fonction de vos choix) et Sœur de Conrad.

  • Conrad : Gosse de riches aussi, il est le frère de Julia et quant à ses affinités avec le reste des héros, tout dépendra de vos choix.

  • Alex : Petit ami de Julia, il ne fait pas partie de son monde, il appartient à la classe modeste mais partage sa passion de l’aventure. Il est le frère de Brad.

  • Brad : Petit intello du groupe, il s’occupe des recherches du lieu. Assez réservé, il se montrera peut-être courageux… allez savoir.

  • Fliss : Capitaine du bateau de tourisme, elle semble très froide au début… 

Si vous avez joué à Until dawn, vous vous souvenez du psychiatre. Et bien ici, c’est le conservateur qui va s’occuper des entractes et qui vous proposera de l’aide (que j’ai totalement refusé).

Petit bonus, vous pouvez jouer à plusieurs. En ce qui me concerne je n’ai pas eu l’occasion d’essayer, j’ai fait l’aventure en solo de A à Z. Mais c’est un petit plus non négligeable si vous voulez hurler à plusieurs.

Une histoire trop rapide ?

Une durée de jeu qui varie entre quatre et six heures qui peut en refroidir beaucoup. Pour ma part je suis mitigée, il y a pas mal de « run » à faire pour avoir toutes les fins donc forcement sur un jeu qui dure vingt heures ça peut vite être déprimant. Je vois ce jeu comme court mais intense. La fin enchaîne les jumpscare et l’histoire se dévoile complètement, levant le mystère sur ce bateau si spécial. Ce qui me dérange le plus, c’est le fait d’avoir un aussi grand navire et de ne pas pouvoir l’explorer comme bon nous semble. Un bateau de cette taille n’a pas que dix pièces soyons réalistes.

Le scénario est donc vite envoyé et c’est assez dommage, j’aurais bien voulu en savoir un peu plus sur celui-ci et savoir aussi à notre époque si nos héros avait entendu parler d’une légende sur ce navire. Heureusement plus vous découvrez de documents, plus les liens se font et plus vous apprenez des choses.

Beaucoup d’info dans la nature.

Si vous rusher le jeu sans chercher les documents vous allez vite être déçu. Ce n’est pas grâce à vos héros que vous aller en apprendre sur le jeu, ils ne savent clairement rien. Le seul moyen d’en savoir le plus possible (et d’éviter de faire de mauvais choix) c’est de lire les documents reliés entre eux (je n’ai pas pu sauver un de mes héros grâce à ces documents). Tout comme dans Until Dawn, vous avez des prémonitions. Ici, ce ne sont pas des totems mais des tableaux à trouver durant l’aventure. Les graphismes et le gameplay sont parfois décevant. Les expressions faciales de nos héros sont parfois horribles et c’est assez dommage surtout pour un jeu narratif. Après une révélation, il n’est pas rare de voir le visage de la personne peu expressif alors qu’il devrait avoir un air choqué ou surpris. On se demande même parfois s’ils ont peur visuellement alors qu’ils viennent pourtant de hurler. J’ai fait ma partie sur une PS4 slim et j’ai eu pas mal de ralentissements, de freeze ce qui est encore une fois assez dommage.

Enfin, je remercie Supermassive Games qui m’a permis de repenser à mes vieux Resident evil et leurs gameplay en mode « trois tonnes cinq ». La maniabilité des personnages est affreusement lourde et nous n’avons aucune fluidité de mouvement ce qui fait que parfois vous tournez trois fois sur vous-même avant de réussir à entrer dans une pièce.

Mon avis :

Vous l’aurez donc compris, Man of Medan est bien sympa pour se faire une petite soirée ambiance en mode gaming horreur, mais il a quand même pas mal de défautsHeureusement son prix est plus que correct et vous ne serrez pour le coup pas déçus.

Il est le premier épisode de l’anthologie «The Dark pictures anthologie» et une fois le jeu terminé, vous allez débloquer la bande-annonce du prochain épisode qui se nommera Little Hope. Prévu pour 2020, il ne sera pas une suite mais un nouvel opus dans une ambiance complètement différente. Espérons que les défauts de Man of Medan seront corrigés dans ce nouveau jeu qui promet une ambiance bien plus glauque.

Si vous ne l’avez pas vu, voici le teaser du prochain épisode de The Dark pictures anthologie.

Voilà pour mon avis. Si je devais faire un choix, je resterais sur Until Dawn. Je me suis sentis beaucoup plus oppressé dans cet opus lorsque je devais faire des choix. Je jouais clairement ma vie à travers les personnages. Les héros étaient bien plus attachants et leur histoire était beaucoup plus développée contrairement à celle de nos cinq héros dont on ne sait absolument rien.

N’hésitez pas à nous donner votre avis. Bon jeu !

Harley_2JB