Test : The Last of Us Part II (PS4)

Test : The Last of Us Part II (PS4)

5 juillet 2020 0 Par Moonlight

Disponible depuis le 19 juin en exclusivité sur PS4, The Last of Us Part 2 est la suite très attendue depuis près de sept ans par une grande partie de la communauté des gamers. En proie à un développement chaotique, et aussi à de nombreuses fuites, cette suite se montre-t-elle à la hauteur de nos espérances ? Verdict dans notre test.

Goty de l’ère PS4 ?

Sois tranquille lecteur, aucun spoil sur la narration du jeu ne sera présent dans ce test de The Last of Us Part 2. Tu peux donc nous lire en toute quiétude et savourer notre review. Sept ans c’est long, très long dans une vie de gamer. Le temps de voir débarquer une nouvelle génération de console, de se faire mille fois le scénario du premier titre. De se faire des films sur ce que le second opus allait nous apporter comme réponse.

C’est donc avec une émotion et appréhension que l’on attrape notre pad pour se plonger dans la suite des aventures d’Ellie et de Joël, sur fond de pandémie qui fait un écho particulier à ce que l’on a pu traverser dernièrement. On se dit que notre monde pourrait basculer lui aussi un jour… On se retrouve donc 4 ans après la fin de The Last of Us, et le monde est toujours aussi brutal.

The Beauty and The Beast

Après un premier opus où on a découvert deux factions : les lucioles et la FEDRA, cette fois-ci de nouveaux clans font leurs apparitions : les WLF et les Stars. L’occasion de découvrir une nouvelle palette de personnage, et surtout un antagoniste particulier : une dénommée Abby. Dont on va suivre le parcours en fil rouge tout au long de notre aventure. Un personnage très travaillé, avec une écriture soignée, qui attire bien les foudres de nombres de joueurs sur la toile, à cause de son physique particulier, mais aussi de son histoire…

On en vient d’ailleurs à parler du jeu de Naughty Dog de manière plus globale. Vous avez sans doute lu sur le web que The Last of Us Part 2 était victime de review bashing, par des joueurs peu intelligents il faut bien l’avouer. Le jeu était à peine sorti que certains lui collaient une note ridicule et des critiques tout aussi perfides. Pourquoi ? Parce que le jeu dérange. Il aborde nombre de thèmes que certains joueurs n’ont pas envie de voir dans le monde du jeu vidéo : l’homosexualité, la religion, la question d’être transgenre etc…

Car il faut bien comprendre que le studio va à contre-courant des autres. Il veut mettre en avant son scénario, des idées, des causes et ce peut importe si cela ne plaît pas au joueur. Les personnages sont écrits avec brio, et chacun a son rôle à jouer dans cette partition millimétrée pour nous bousculer. Nous faire réfléchir sur des thématiques particulières. On se retrouve bousculé, chahuté, a évolué dans cette masse de protagonistes, à avoir peur pour eux, à s’y attacher. Bref, on traverse une palette d’émotions dont on ne sortira pas indemne.

Un jeu qui divise

Car ne vous y trompez pas, The Last of Us Part 2, bien que différent du premier, réussi le tour de force de nous faire oublier que nous sommes un simple joueur. On vit véritablement une aventure, on angoisse, on a peur. Le jeu nous transporte littéralement, dans un monde ultra violent. C’est un des autres points à aborder. Le jeu n’est pas violent pour être violent, mais bien pour traduire au plus juste la réalité de ce monde où les hommes essayent de survivre à une pandémie.

Mais l’homme étant l’homme, il trouve quand même moyen de s’entretuer entre clans. Vous allez pouvoir choisir comment survivre : allez-vous dégommer tous vos ennemis avec votre flingue en mode grosse brute. Ou bien vous faufiler dans les hautes herbes discrètement et les assassiner sans faire de bruit ? À vous de voir. Le gameplay est riche et varié, et vous allez pouvoir récupérer nombre d’armes différentes et les faire évoluer grâce au fameux établi comme dans le premier opus.

Préparez-vous à en prendre plein les yeux. The Last of Us Part 2 offre aux joueurs une grande claque pour cette fin de génération avec des paysages en semi-open world plus somptueux les uns que les autres. On a adoré s’y balader à cheval ou à pied et prendre le temps de savourer. Les jeux de lumière sont tout simplement magnifiques. On a aussi était angoissé dans les décors plus sombres et glauques, et on doit bien avouer avoir sursauter de peur à de nombreuses reprises. Les personnages sont aussi impressionnants de réalisme avec des expressions faciales plus vraies que nature. Ce qui renforce le sentiment d’immersion. La musique elle aussi a contribué à ce sentiment de vivre une véritable épopée.

L’Avis de Moonlight 

Il y a des jeux qui ne vous laisseront pas indemne. The Last of Us Part 2 fait clairement partie de cette catégorie. Vous n’êtes pas juste un joueur manette en main qui se divertit en lançant son jeu vidéo. Vous prenez part à une véritable histoire. Une histoire qui vous prend aux tripes, qui vous fait passer par une palette d’émotions : entre colère, peur, attachement, bref vous l’aurez compris en lisant ce test, ce titre de Naughty Dog est un petit bijou dont chacun se fera son propre avis. Les développeurs avaient à cœur de nous faire vivre une aventure haute en couleur, et le pari est réussi. Un must have !

Moonlight