Test : Tropico 6 (PS4)

Test : Tropico 6 (PS4)

7 octobre 2019 1 Par Papiche

 

Tropico 6

Date de sortie : 27 septembre 2019

Développeur : Kalypso Media

Editeur : Kalypso Media

Distributeur : Koch Media

 

 

 

 

 

 

 

 

INFOS

Tropico 6 est un jeu de gestion et de stratégie dans la droite lignée de la licence en provenance de Kalypso Média. Nous retrouvons El Présidente pour de nouvelles aventures incluant quelques nouveautés. C’est à vous de devenir le suprême leader des tropiques !

LE TEST

Tout débute dans une ambiance tropicale, le soleil, les cocktails, la musique, bienvenue à l’Isla Bonita ! Tropico 6 débarque pour notre plus grand plaisir sur console de salon après son passage sur PC. Après un épisode 5 avec des qualités non négligeables, Kalypso décide de nous offrir quelques surprises pour cet opus.

Lorsque vous lancez votre partie, le jeu vous propose une personnalisation de votre Présidente. Rien de bien détaillé en soit, mais cela a le mérite d’être disponible. Barbe, cheveux et aspect de la tenue sont au rendez-vous, histoire d’avoir un minimum de charisme pour diriger d’une main de fer. Autre personnalisation présente, votre palais. Votre lieu de résidence est censé représenter votre puissance ! A vous de décider de la forme, la couleur et les décorations que vous souhaitez montrer à votre peuple. Nous sommes certes ultra limités parmi les choix mais cela apporte toujours une petite touche de points positifs au jeu.

Après tous ceci, le jeu vous propose différentes options en mode solo : Didactitiel (afin de vous mettre dans le bain et avoir quelques conseils pour diriger), Missions (Différentes cartes avec des objectifs propres) et Bac à sable (Liberté totale, carte de votre choix et règles selon vos désirs). Les missions solo sont de qualités. C’est un plaisir de connaître les origines de la rencontre entre ce cher Penultimo et El Présidente. Les dialogues sont tous en Français et l’humour est omniprésent. En effet dans ce genre de jeu, la gestion est très importante et les conflits politiques sont monnaie courante. Le jeu se fait un plaisir de les mettre en avant avec humour car il faut bien le dire, notre société actuelle met énormément en avant la politique. Comme tout les précédents opus, vous traversez les âges au fur et à mesure que le temps passe. Ainsi vous débutez à l’air de la colonisation Anglaise pour atteindre l’indépendance totale et arriver aux temps modernes.

Dans ces possibilités de jeu, Tropico 6 ajoute quelques petits détails utiles mais aussi drôles. La possibilité de s’étendre sur plusieurs îles par exemple, est un gros point fort. Le système d’élection est beaucoup plus agréable, avec pour le coup la possibilité de pointer du doigt les problèmes de votre nation et ainsi faire un discours pour gagner des votants (Une campagne présidentielle si vous préférez). Lorsque vous avancez dan le jeu, vous aurez le choix de voler des monuments à d’autres pays (La tour Effeil, etc…). Autant d’ajouts que l’on ne peux pas lister mais qui font du bien au plaisir de jeu. La musique lors de vos parties est de qualité. Comparé à Tropico 5 qui utilisait des morceaux plutôt mélodieux sans paroles, ici on peut entendre des vrais musiques chantées et assez entrainantes.

D’un point de vue graphisme, ce n’est pas moche, mais il n’y a pas de réel évolution par rapport à son prédécesseur. On peut bien évidemment zoomer la caméra assez proche mais les détails laissent encore à désirer. La plus belle chose à nos yeux reste l’eau mais cela reste un élément assez bien géré sur nos consoles actuelles. Côté gameplay, c’est maitrisé. Il n’y a pas grand chose à dire, les menus sont simples d’utilisation et il est facile de s’y retrouver. Notons quelques bugs rencontrés lors de la validation d’un objectif mais un correctif résoudra le problème sans doute.

Vous en savez suffisamment pour vous faire un avis sur le jeu et ainsi vous lancez dans la gestion d’une île paradisiaque. Et comme Penultimo le dirait si bien : « A la naissance de l’héritier, tous les animaux se turent, une lumière brilla dans les cieux et le Chupacabra vint s’incliner devant le nourrisson. En tous cas, c’est ce que l’on inscrira dans les livres d’Histoire. »

Ou se le procurer :

Tropico 6 ici

Tropico 6 El Prez edition ici

 

Papiche

 

 

 

 

 

  • Scénario
  • Gameplay
  • Graphisme
  • Bande-son
3

Les notes

Les points forts :

  • Le gameplay
  • Les musiques
  • L’aspect gestion maîtrisé
  • La VF

Les points faibles :

  • Graphisme un peu décevant
  • Personalisation limitée
  • Quelques bugs