Test : Two Point Hospital (One X)

Test : Two Point Hospital (One X)

13 mars 2020 1 Par Papiche

Two Point Hospital 

Sortie : 25 février 2020

Genres : Gestion, Simulation

Développeur : Sega

Editeur : Two Point Studio

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INFOS

Two Point Hospital est un jeu de gestion et de simulation dans la lignée de Theme Hospital. Concevez votre hôpital, que vous pouvez intégralement personnaliser. Vous pourrez y guérir vos patients, gérer vos employés, faire grandir votre organisation et même collaborer ou rivaliser avec vos amis.

 

LE TEST

Initialement sortie sur PC fin août 2018, Two Point Hospital se veut d’être le digne héritier du grand Thème Hospital. Dans sa conception, on retrouve les mêmes mécaniques de jeu que son ancêtre, le fait de construire des salles, embaucher du personnel, et donc gérer tout ce qui s’en suit. Dès le début de votre partie, le premier objectif sera toujours le même : créer une réception et un cabinet de généraliste. Après cela, l’ouverture est au programme et en fonction des pathologies vous devez faire en sorte de fonder d’autres pièces pour soigner les patients. Mais attention, le succès des soins variera en fonction de différents facteurs. En effet, plusieurs critères rentrent en compte, le pourcentage de chance de guérisons qui change par exemple avec le personnel traitant plus doué dans un domaine ou les différentes machines à votre disposition. Pour résumé, un meilleur diagnostic effectué par un docteur doué dans son rayon aura plus de chance de favoriser le bien-être du malade. Mais attention, parfois l’échec de la guérison du patient peut tout simplement provoquer la mort de celui-ci. Le mourant se transformera alors en fantôme afin d’infliger un malus à votre établissement. Pour résoudre ce souci, un agent d’entretien utilisera un aspirateur de table afin de l’aspirer façon Ghostbuster. Car oui, Two Point Hospital est certes un jeu qui touche à l’univers médical, mais il ne se prend pas une seule seconde au sérieux de par ces différentes maladies et situations. À vous le bonheur de soigner une personne atteint d’une tête d’ampoule ou carrément des gens déguisés en John Travolta dans Saturday Night Fever. Il y en a un très grand nombre et elles sont à mourir de rire.

Le jeu aborde un style assez coloré et mignon dans son ensemble et c’est un réel changement avec son prédécesseur. Le seul gros point négatif à mes yeux est l’absence de la VF. Tous les menus sont intégralement en Français bien sûr, mais à l’époque c’était assez sympa d’entendre des phrases du genre « Un médecin est attendu en salle de psychiatrie ». Le fait de créer des pièces est vraiment sympa et assez complet dans les différents éléments qui nous sont proposés, sièges, accessoires, décorations, tout y est. Vous pouvez même maîtriser la température de chaque pièce, très utile lorsque votre établissement est situé dans une zone assez froide. Concernant ces éléments, vous pouvez en débloquer de nouveaux grâce à une autre monnaie que vous obtiendrez en fonction de vos aventures dans les différents hôpitaux et qui se nomment les Kudosh. Pas de microtransaction donc pour le jeu et c’est très bien comme cela.

Avec 15 hôpitaux à gérer dans la campagne, Two Point Hospital vous occupera pendant un petit moment. Toutes les recherches que vous déverrouillerez lors de vos gestions seront automatiquement débloquées pour le prochain hôpital. De ce fait vous pouvez revenir sur un ancien pour le peaufiner et l’améliorer afin d’avoir les 3 étoiles plus facilement. Vous l’aurez donc compris, Two Point est un bon jeu de gestion avec une bonne dose d’humour. Certes il n’innove pas forcement avec ce que le passé nous à proposer, mais il reste une valeur sur et provoque de plaisir de jeu et en soit c’est l’essentiel.

Papiche

 

 

 

 

  • Scénario
  • Gameplay
  • Graphisme
  • Bande-son
3.5

Les notes

Les points forts :

  • Fidèle à Thème Hospital
  • Son humour
  • Gestion sans trop de difficultée ouverte à tous
  • Le design
  • Fun à jouer et addictif

 

Les points faibles :

  • Certaines salles à recréer plusieurs fois
  • La musique est un peu en dessous
  • Les voix audio en anglais